Conseil sante

Le cyclocross..pour progresser en hivers.

L’automne arrive et la saison cycliste tire à sa fin… Pour ceux qui le souhaitent il reste une discipline dont on parle peu mais qui permet de  se  » changer  » les idées de la route : le cyclocross. Le cyclocross est une discipline  qui se pratique en circuit généralement  avec terre, bosses , escaliers, et parties bitumées roulantes  au contraire des parties sablonneuses ou boueuses plus délicates. C’est une discipline complète mais très exigeante meme si la durée n’est que de 1 heure , c’est une heure à fond… Compte tenu du terrain , le vélo de cyclocross est différent du vélo de route : – les développements sont plus faibles  42*38x 11*28. – les pneus sont plus larges  ( entre 25 et 32 ) et adaptés au terrain avec des crampons  pour une meilleure accroche. – les freins sont spécifiques et généralement à tasseaux pour faciliter le passage des  pneus plus larges . Le vélo  sera donc spécifique tout comme la position qui sera plus ramassée  avec une hauteur de selle minimisée du fait des chaussures et des pédales  avec une distance selle cintre réduite car vous aurez avancé un peu la selle pour mettre plus de poids sur la roue Avant afin qu’elle colle au terrain. La pratique du cyclocross va demander des capacités de franchissement , une bonne maitrise des trajectoires et aussi une réactivité importante  dans les situations délicates . Cela sera positif nécessaire sur la route pour  » sauter un trou  » par exemple . L’autre avantage du cyclocross est de vous dé-diéséliser car  les changements de rythme sont fréquents et les intensités importantes ..vous allez  » décaliminer  le moteur  » sans prendre de risque car la durée est faible . Pratiquer le cyclocross vous permettra de travailler la PMA dans les sous bois . Cette pratique vous sortira de la monotonie des scéances  sur route ou les cyclistes continuent de se diéséliser….mais vous pouvez aussi envisager la piste si  vous en avez une prés de chez vous !

Cyclisme et lunettes de  » bipède  » …

Depuis plus de 15 ans j’explique  ce qu’est un cycliste  mais manifestement je ne dois pas être entendu .. Un cycliste c’est avant tout un  » bipède  » humain ( bipède ) : qui marche sur ses deux pieds … Lorsque ce bipède  est porteur de lunettes , ces dernière sont faites pour voir l’horizon , tête droite et donc buste vertical … En position  cycliste  ces  » lunettes de bipède  » servent juste à voir le pneu avant…. Pour voir l’horizon  le cycliste doit donc remonter  le menton et ce provoque des douleurs cervicales .. Un  cycliste qui doit corriger sa vue doit porter des lunettes prévues pour sa pratique sportive  et donc pour le cyclisme. Certains magasins sont spécialisés comme Opéra Vision . Pour un cycliste le port de lentilles est préférable . Nombreux sont ceux qui ont oublié l’origine du cycliste ….nous y reviendrons dans d’autres articles ……………………….

Santé & Fitness Hors Série N°2… quelques erreurs à corriger

Attention aux informations que vous trouverez sur Santé & Fitness Hors Série N°2 Remarque sur les inexactitudes ou erreurs grossières pages 76 à 84 la Nuque : - oublié : - le port de lunettes de bipèdes - le cadre trop rigide -le manque de musculation Les mains : -oublié: - la forme du cintre - le réglage de l'horizontalité de la selle - un manque de souplesse dorsale La région lombaire: -oublié: - le recul de bec de selle - l'inclinaison de la selle - la distance selle/cintre - généralement la hauteur de selle provoque  d'autres pathologies Les genoux: - oublié : - l'orientation des cales - les chaussures  qui écartent les genoux du cadre - recul et hauteur de selle inadapté - trop de liberté angulaire - cales usagés Les pieds: -erreur : " en règle générale il est conseillé de laisser 1.5 à 2 cm au bout de la chaussure" - C'est une erreur  magistrale , tout au plus  doit on laisser entre 2 et 4 mm -oublié : - l'engagement des cales qui peut provoquer le feu aux pieds tout comme les chaussures trop grandes - les semelles internes de piètre qualité à remplacer par les semelles podocycle  sur notre boutique Les bons réglages : -Il est écrit : " multipliez le résultat ( EJ ) par 109% ...réglez la selle à l'horizontale et inclinez la vers le haut ou le bas de +/- 8mm Attention ce n'est pas juste pour les 109%  car trop d'informations sont  oubliées  ce qui peut provoquer des pathologies : - Les chaussures , les pédales , la pratique et la longueur des manivelles sont oubliés. - référence est faite du fil à plomb: encore une information  fausse  sauf si au préalable on a réglé correctement l'engagement des cales et la hauteur et l'inclinaison de la selle.  Dans ce cas le fil à plomb donnera une " tendance " plus ou moins avancée . - Si la selle est trop basse le cycliste finira par avoir des douleurs lombaires Reportez vous  aux pathologies Voir aussi Les formules obsolettes Ceci simplement pour [...]

Hydratation, ..quelques rappels.

Pourquoi boire pendant l’effort ? Avant et après ? Notre corps est composé d’environ 60% d’eau. Lors des différents mouvements de la vie courante et pendant la pratique sportive le corps monte en température et la transpiration est mise en œuvre pour  le refroidir , tout comme pour le moteur de votre voiture . Dans la journée le corps perd environ 2,5 litres d’eau par la transpiration mais aussi les selles , l’urine et la respiration. La déshydratation même légère   est le facteur responsable de la contre-performance, mais aussi lune cause de blessures telles que les tendinites Si l’hydratation baisse de 1% les capacités physiques baissent de 10% ..c’est déjà important mais pas critique, cependant le cerveau sera moins  » efficace  » avec parfois un temps de  » réponse  » un peu plus long et donc un manque de lucidité expliquant des chutes en descente . Une perte de 2% de son poids en eau entraine une perte de 20% des capacités physiques et ainsi de suite ce qui fait qu’un sportif de 70 kilos qui perd 2Kg perd 30 % de ses capacités physiques et entre dans une zone dangereuse. Personne n’est épargné , même en dehors d’activités sportive , les personnes âgées et les nourrissons sont particulièrement à surveiller .. Pour savoir si l’hydratation est suffisante il suffit de regarder son urine : elle doit être claire et non pas foncée . Comment et quand s’hydrater ? Il faut tout au long de la journée par petites gorgées et ne pas attendre la sensation de soif même pour les sédentaires. La consommation journalière devant être de minimum 1.5litre sachant que les repas, les fruits et légumes apportent aussi leur part d’eau. Pour les sportifs il faut ajouter 500 ml par heure d’effort. Pour des efforts de moins d’une heure l’eau plate suffit mais au-delà il est conseillé de boire une boisson de l’effort contenant des sels minéraux, des vitamines, des glucides. Évitez les boissons gazeuses en trop grandes quantités mais buvez souvent et peu à la fois. La nuit pensez à disposer aussi d’un litre d’eau à portée […]