Cadres et Vélo

Comment choisir un vélo à sa taille

Choisir un vélo à sa taille est un chose importante mais aussi faut il qu’il corresponde aussi à sa pratique mais c’est autre chose que nous développerons plus tard. Le postulat de base est que vous  avez une position qui est validée sur le terrain. Cette position  est déterminée par : – Hauteur de la selle : HS – Recul du bec de selle et déport de tige de selle : DTS – Distance selle / cintre et cintre : SC – Distance entre bec de selle et creux de cintre ( mains en bas ) : SCxc – Plonge entre la selle et le cintre : h – Plonge entre la selle et le bas du cintre : hbc – Longueur des manivelles :M – Longueur de potence : Pot Cette position est associée à un cadre dont la géométrie peut être très différente  avec des  comportements de cadres différents . Un cadre est défini par : – Hauteur de cadre  axe / axe :Ht – Angle de tube de selle : α – Longueur de tube supérieur à l’horizontale : Lgh – Longueur de la douille : Ld – Angle de douille ou de direction: β – EAV ou Entraxe Avant :EAV – EAR ou Entraxe Arrière : EAR – Plonge de la boite : Pl En aucune manière on peut prendre en référence les tailles S – XS – M- L- XL etc …car ce sont des désignations commerciales différentes chez toutes les marques  et seules les valeurs que l’on peut mesurer avec un mètre  ou un rapporteur sont  à prendre en compte. Il ne faut pas oublier d’autres contraintes  car l’angle de tube de selle ne fait pas tout s’il n’est pas associé au déport de tige de selle  lui mème en liaison avec la selle car la NF EN 14781 prévoit que la selle , lors des tests , doit être maintenue par le milieu du châssis faute de se déformer . Le Cadre : Depuis quelques temps les  constructeurs  donnent des informations complémentaires comme le REACH et le STACK  qui sont en fait deux […]

Norme NF EN 14781 suite…

Le CYCLE Septembre  2015 N°463 et NF EN 14781 Sur ce numéro le CYCLE  présente les artisans français. Tous n’y sont pas mais certains sont présentés. En le lisant vous aurez  un aperçu de ce que proposent les artisans français et leur position vis à vis du marché et des évolutions possible . Ce que vous pourrez retenir c’est que  » Un vélo performant ne l’est jamais autant que quand il convient à son utilisateur  » [ P49.Le Cycle ]  Depuis   que nous pratiquons l’Étude Posturale  nous  trouvons entre 25 et 30% de la population qui ne peut trouver sa position que sur un vélo sur mesure  . Il n’en demeure pas moins qu’il perdure un soucis  au sujet de la NF EN 14781  et pas seulement pour les vélos sur mesure mais aussi pour le montage des kits cadre . Il serait utile que la profession réagisse face à cela et pour ma part seul l’article 4.8.4 de la norme présente un intérêt( pour les cadres sur mesure ) : essais de fatigue avec les forces de pédalage …les articles 4.8.2 et 4.8.3 ensemble cadre-fourche AV essais de choc  sont inintéressants car en cas de choc je penserai plus au cycliste qu’au vélo…enfin les articles 4.6.7 et 4.6.8 sur le freinage a des vitesses de 25 Km/h sur le sec et 16Km/h sur route humide  ne sont pas représentatifs de la réalité . Enfin, cela attire l’attention sur les montages  à la carte et certaines adaptations, au niveau des matériels car le produit fini ne répondra pas à la NF EN 14781…..quelle preuve pourrions nous fournir de la conformité  des chaque élément monté  dans la mesure ou les éléments montés ( donc mis sur le marché et donc répondant à l’article L221-1 du code du commerce , donc ayant  satisfait aux exigences de la Norme ) ne sont pas lotis ? Quelle traçabilité ? Les fournisseurs du marché  ne sont pas en mesure de fournir le moindre certificat de conformité aux exigences de la Norme ( pour les fourches Look et  Amadeus peuvent le faire …) … Dans les […]

Les anomalies de conception en cyclisme

Les anomalies de conception en cyclisme…   Le cyclisme est un sport particulier car  le bipède pour devenir cycliste doit utiliser un vélo. Cette belle invention qui date de 1817 a connu des évolutions importantes [ la pédale  apparue en 1839 puis le vélocipède français en 1885 et pour terminer   le produit que nous connaissons aujourd’hui date de 1885 avec pédalier , pédales et chaine ..] mais depuis  une trentaine d’années certaines  » évolutions »  n’ont pas été au bout . Boitier de pédalier fileté  qui est devenu  non fileté  et appelé BB30.. – en mécanique on ne centre pas des roulements rigides  sur des filetages faute de ne pas pouvoir respecter  un alignement parfait. – on ne rattrape de pas de jeu sur des roulements rigides faute de commencer à la détruire – les  roulements rigides  ( roue / boitiers de pédalier / etc) qui ne tournent pas librement ne se  » font  pas  » car s’ils forcent c’est que le montage n’est pas bien réalisé et  lorsque le roulement va  avoir terminé de s »user  et qu’il tournera librement il sera simplement prés de la fin de vie – les roulements BB30 qui se montent à force n’ont pas vraiment leur place  car il faut que la concentricité des alésages soit parfaite mais  lorsqu’on veut remplacer les roulements  les problèmes arrivent car bien souvent la matière ne  » serre  » plus le roulement , il faut donc passer au  » collage « ..et enfin  un axe tubulaire de 24  est largement  résistant pour plus de 90% de la population cycliste et Shimano l’a bien compris en se limitant à cette dimension hors des  solutions marketées….. Pédales automatiques : Belle « invention » de  Look qui a apporté  un confort pour le pédalage mais aussi de la sécurité  mais le grand regret est que  certaines solutions aient été sacrifiées sur l’hotel du marketing et de la mode oubliant quelques exigences ergonomiques. Les pédales Look CX6 et CX7 possédaient beaucoup de qualités: – hauteur sur axe  importante apportant un meilleur rendement au delà de 90tr/mn ( étude du Dr Haussalter) – réglage du Qfactor possible […]

Cyclisme et matériel ..pourquoi ne pas aller plus loin ?

L’évolution du matériel en cyclisme me laisse sur ma faim . En effet, si l’on regarde  la manière dont les   » nouveautés  » sont présentées  et le réel apport de ces dernières on peut se poser des questions. Il faut aussi relever les  » anomalies  » mécaniques  qui en sont  » relevées  » par personne : – au sujet des  roues ou boitiers de pédaliers on entend  » les roulements forcent un peu mais ils vont se faire  » ..moi je comprends que les moyeux de roues ou les boitiers de pédaliers  équipés de roulements rigides  sont mal usinés ou mal montés et que les roulements ne sont pas alignés . Les jeux  sont dépassés et il y a une contrainte; liée à une mauvaise concentricité, qui va détruire le roulement  ce qui arrive lorsque les roulements se sont faits .A ne pas confondre avec un joint d’étanchéité qui serre sur l’ »arbre . Il en est ainsi pour les roues et les boitiers de pédaliers. Pour ces derniers force est de constater que là encore le montage de  roulement que l’on aligne sur des filetages ( BSA/BSC/ pas français ..) n’est pas correct  car la concentricité des roulements rigides ne peut être assurée. Il faudrait des roulements  » auto-aligneurs  » pour garantir une bonne concentricité BB 30 monté à force dans un alésage ..même problème car en plus le roulement est monté  » à force  » .. ce qui implique que l’alésage sera écroui  au premier montage  ..et ensuite ..le roulement finira par tenir en place a grand renfort de scelle roulement ( ce qui est arrivé à un de mes clients )… Entendre dire  par des cyclistes que l’axe de 24 tubulaire n’est pas assez rigide  est assez risible car je ne connais pas un cycliste qui ait  brisé un tel axe par la seule force de ses mollets …N’oublions pas le passé et  Miguel Indurain qui gravissait les cols  avec un boitier ISIS on même a emmanchement carré  nettement moins  » rigide  » qu’un axe traversant de 24 …Que dire lorsque  certaines marques  en arrivent à mettre des […]

News lues sur les revues cyclistes …

Bonjour à tous , Après huit jours de congés  je me plonge dans la lecture des revues cyclistes et je vous livre donc quelques réflexions: – CAYO DISC de FOCUS : pour ce cadre avec freins à disque je note  que la technique utilisée en VTT est de mise avec l’axe de gros diamètre traversant  et une rainure pour le montage de la roue. Cela limite l’utilisation au CLM ou au cyclotourisme  mais surement pas  à la course en peloton. – SAV Canyon  et mésaventures des clients  lu page 31 de TOP VELO N°209 . A méditer et à comparer au SAV des petits artisans Français – Les selles Ergonomiques ( TOP VELO 209 ) . Mon expérience m’a montré  que  laisser un vide  au milieu d’une selle déportait les problèmes et de compression du périnée on passait à échauffements.( moins de surface de contact pour autant de poids = pression supérieure ). Le solution vient   avant tout de  faire un bon réglage de la selle en HS- RBS- et inclinaison mais pas que ..car même avec une selle bien réglée si les cales sont sur-engagées il y a aura  compression du périnée. Vouloir traiter un problème sans  voir l’ensemble n’est pas la bonne solution. Enfin , il faut se souvenir que  la creux de selle donné l’est pour une selle « à l’horizontale  »  alors que dans les faits cette selle  , pour peu qu’elle soit creusée ,  devras être légèrement inclinée vers le bas ( pour le bec)  et son creux de selle avancera … En 1972 on roulait avec des pédales à cale pied  sans jeu et on ne parlait pas de  tendinite. En 1972 on roulait avec des selles unicanitor de cinelli et on ne parlait pas de compression du périnée mais  en regardant bien ces selles étaient  avec un bec arrondi tout comme le reste de la selle ce qui permettait  une  » rotation  » du bassin sans risque pour ceux qui avaient une légère différence de longueur des membres. Aujourd’hui avec des selles  » plates  » cette  » possibilités  » n’existe plus ….. Lu sur […]

La vraie valeur des produits ….

Après une réflexion sur l’avenir des vélocistes ..je me  pose une question sur la vraie valeur des matériels dans le vélo. Il y a quelques jours j’ai vu un cycliste  qui m’a avoué avoir acheté son « Pinarello » directement en Chine et qu’il l’avait payé 420 euros franco? Qu’en est il de la vraie valeur des choses ? Ce cadre était authentique , un vrais de vrais ….et comment peut on savoir si ce » Pinarello « était moins bien que le  vrais ?  Tout au plus peut on  imaginer que ce ne sont pas les mêmes  fibres , les mêmes dispositions pour les couches ? Impossible de savoir  … Au moins avec un cadre titane sur mesure  peut on être sur  que ce dernier sera unique sur le marché , unique par sa géométrie adaptée au cycliste  et pars ses équipements et qu’en final le cycliste en aura vraiment pour son argent. Entre un « Pinarello »  a 420 euros ou 3800 euros quelle véritable différence ? Finalement , le monde du vélo est il raisonnable ? Avec des écarts de prix  d’environ 10 fois  comment encore acheter un vélo carbone a 8000 euros …? J’espère me tromper mais certaines dérives  vont nuire au marché  , aux vélocistes qui vont  » souffrir  » , et en final aux cyclistes qui devront s’équiper pour faire leur entretien eux même …..

Les Cadres Mecacote

Mecacote , en plus de l’Etude Posturale , conçois les géométries de cadres  sur mesure ou de série pour certaines marques . Mecacote a  fait le choix de ne proposer que des cadres en Titane tellement  » l’investissement est rentable  »  sur 20 ans . En effet le titane est le meilleur matériaux pour la réalisation de cadres de vélo tant il filtre les micro-vibrations issues de la route. Ainsi  moins de fatigue pour le cycliste . La fatigue que vous auriez avec un cadre en carbone de même géométrie , vous ne la ressentirez ( à effort identique ) qu’après 30% de kilomètres en plus . Le cadre sur mesure  est la solution ultime pour  plus de 40% de cyclistes La géométrie et le comportement peut être « typé  » en fonction de chaque cycliste. Le diamètre des tubes et  le formage de ces derniers permettant d’optimiser le comportement. Les  bases et haubans peuvent être cintrés pour  dégager les talons et  » typer « le comportement de l’AR. La longueur de la douille, le diamètre des roulements, la zone de soudure permettent d’adapter le vélo à la pratique cycliste ou au handicap.

Rigidite des cadres …

Les différents constructeurs de cadres et vélos en carbone  annoncent  régulièrement plus de rigidité  et plus de confort ! Nous avions , il y a quelques années réalisé un tableau  pour rapprocher la rigidité d’un cadre ( suivant tableau de flexion sous charge  de la revue LE CYCLE )  à la puissance du cycliste. Nous lisons maintenant :  » Les nouveautés 2015 Lapierre : Innovation appelée shock absorber technology  : une bague élastomère absorbe les vibrations entre le tube de selle et le tube supérieur. Cette zone de jonction n’influe pas sur la rigidité . cela permet d’apporter de la souplesse au tube de selle sans contrarier la performance. L’élastomère subit une déformation maximale de 3mm , en revanche au niveau de la tige de selle nous enregistrons une déformation de 30mm, plutôt du haut vers le bas  » ( 1 ) . Pourquoi ne pas  faire simplement un vélo confortable car la rigidité n’apporte que si le cycliste est capable sur la durée de son épreuve de mettre le cadre dans sa plage de réactivité . Ce n’est pas parce que le sauteur à la perche va prendre la perche de Lavilleni qu’il battra le record du monde , pourtant elle est particulièrement rigide .. Dans le cas Lapierre qu’en sera-t-il vraiment du comportement de la tige de selle  ? Si la tige bouge sur une hauteur de 3 cm de haut en bas  il faudra faire attention aux pathologies des genoux . Pourquoi faire des parties rigides pour ensuite , contrairement aux  publicités  qui présentent les vélos rigides comme confortables, pourquoi  mettre des plots anti-vibrations  pour dissiper les vibrations issues du cadre qui  » usent le cycliste « . Quelle est la logique ? Les bases AR aplaties  façon lame de couteau se généralisent pour apporter de la flexion. A mon avis , l’argument ets plus commercial que technique car il faut prendre l’ensemble du triangle AR et en flexion vertivale il ne bouge pas …. Toujours à la recherche  de souplesse les tiges de selle s’affinent.Le diamètre de 25.4  de la tige de selle du Synapse est certainement […]

Des tailles en S, Xs , M ,L ,Xl..en cyclisme ..pourquoi ?

Aussi surprenant que cela paraisse les constructeurs  dans le domaine du cycle ont choisi  de ne pas respecter les tailles en mm au profit de valeurs telles que S ou M ou L. L’appât du gain  étant leur seule motivation En effet en dehors de quelques marques telles que COLNAGO ou ATELIER TITANE  qui respectent les cyclistes en proposant entre 9 et 16 tailles en cm pour les vélos de séries  beaucoup d’autres marques proposent entre 4 et 6 tailles  en slooping prétendant que chacun peut trouver sa position  sur les cadres. Trouver la position peut être et encore ..mais qu’en est il de l’équilibre sur le vélo et du comportement sur la route …vélo inconfortable , instable ou qui se met à vibrer dans les descentes… Qu’en est il des casques avec uniquement 3 ou 4 tailles   qui englobent  des tours de tête avec plusieurs centimètres d’écart ? Qu’en serait il en cas de choc? Es ce que les essais  de résistance sont faits  dans toutes les situations  avec un casque prévu pour du 60 mais sur une tête de 57 cm de circonférence ? Pour les chaussures , point capital pour les cyclistes  puisque 80% des cyclistes que je vois en Etude Posturale ont des problèmes  liés à ce couple pied / chaussure  par ou passe toute la puissance qui permet d’avancer..aucune information pour faciliter le choix : – type de pied oublié – longueurs maxi et mini du pied oublié- largeur maxi et mini des pieds – position pour le reglage de l’engagement des cales oublié. Plusieurs marques rencontrées au mondial  prétendent faire mais en fait ne font que du commercial  et trés peu de technique ..Les marques devraient pouvoir communiquer sur les aspects dimensionnels avant de parler de la hauteur  sur axe ou de l’épaisseur de la semelle ou de la couleur de la languette. Les semelles internes  sont  souvent de piètre qualité  et là se pose la question sur le coté commercial et CA des marques : il y a souvent un écart important entre les promesses et les actes avec des chaussures  plus fines  […]