Les pathologies du genou ..

Les pathologies du genou ..

Les pathologies du genou en cyclisme

Mathieux Lafontaine – Vincent Blondeau

 

Tout le monde pense que le cyclisme étant un sport assis, il n’y a pas de problème !!!  Mais c’est ..faux !!!!!

Sur le vélo vous ne devez ou ne devriez avoir mal qu’aux muscles concernés par l’activité sportive, toutes les autres douleurs (cervicales, trapèze, genoux, lombaires) sont anormales et ont pour origine de mauvais réglages.

Mais qu’est-ce qu’un cycliste ?

Un cycliste c’est avant tout  un bipède et la particularité du bipède c’est qu’il a les deux pieds qui reposent au sol mais qu’à la marche il a un pied en l’air et un pied au sol.

Lorsqu’il marche le pied pose le talon au sol et  » déroule » pendant que l’autre est en l’air.

La grande différence est qu’en cyclisme les pieds sont solidaires des pédales, les fesses sont posées sur la selle et les mains tiennent le guidon. Ces trois points doivent être réglés pour éviter les pathologies.

Un peu d’histoire : avec  les premiers vélos de course munis de pédales cages et de cale pieds …les chaussures avaient des cales clouées sous la semelle en cuir et le pied était maintenu en place par une courroie de de cale pieds. La chaussure était en butée sur l’extrémité du cale pied … et   il n’y avait pas beaucoup de pathologies des genoux.

Pourquoi ? :A cette époque le cycliste pédalait pour  » marquer  » la semelle et ensuite clouait la calette sur la marque ainsi faite. ( méthode reprise un temps par Look avec les pédales delta )

Les pathologies du genou sont apparues avec les premières pédales automatiques. ( LOOK puis Time  ensuite shimano et speedplay..  )

Les pédales automatiques sont conçues de manière qu’une cale, fixée sous la semelle de la chaussure, vienne s’y loger et rende l’ensemble pied-chaussure-pédale solidaire afin d’augmenter l’efficacité du pédalage en diminuant le poids de la jambe pendant la phase de remontée. Sur la plupart des modèles, le cycliste chausse en enclenchant la cale sur la pédale et déchausse en pivotant le talon vers l’extérieur. Le cas échéant, un ressort permet de régler la résistance du mécanisme au déchaussage.

Les premières pédales automatiques furent inventées par Charles Hanson en 1895 mais elles ne se généralisèrent qu’après la victoire de Bernard Hinault, équipé de prototypes développés par Look, sur le Tour de France 1985. Inspirées du système de fixations de ski, elles permettaient de déchausser rapidement en cas d’urgence et s’ouvraient automatiquement en cas de chute, ce qui encouragea leur diffusion.

[ Source https://www.lookcycle.com/fr-fr/inside/a-propos-look-heritage]

Les pédales automatiques furent ensuite adaptées au VTT, en réduisant la taille des cales et en les logeant dans un renfoncement ad hoc de la semelle, de manière à permettre la marche et le portage du vélo.

Le principal intérêt de ces pédales automatiques, en plus de la sécurité, est de permettre un pédalage plus efficace ‘en tirant’, avec la jambe qui remonte. Une technique qui nécessite cependant un temps d’adaptation. Le travail est donc plus efficace, plus puissant : une jambe qui appuie, une jambe qui tire. (Contestable nous verrons pourquoi)

En 2011, les principaux fabricants du marché des pédales automatiques sont Look, Time, Speedplay et Shimano. ( Source  Wikipédia ) .

Avec les premières pédales automatiques sont arrivées les premières pathologies des genoux car   personne ne savait vraiment faire les réglages   des cales sous les chaussures qui avaient changé de forme avec une semelle en composite cambrée.

 

Les cales se règlent en  » engagement  » et en  » orientation  » en fonction du pied et de la chaussure.

Engagement  : position longitudinale  qui se mesure depuis le bout avant de la chaussure ou depuis le bout AR ..( sous engagement  / sur engament ) .

Orientation :  cela permet d’avoir une pied posé naturellement sur la pédale   soit en position  » neutre  » soit avec un talon rentrant  ( pieds en canard ) soit  en talon sortant .

 

Position « neutre »

 

A partir du moment ou les pieds sont solidaires des pédales et le cycliste assis sur la selle   le genou sera le point faible et soumis à de très nombreuses contraintes .

Pour faire 100 km avec un développement moyen il faut faire environ 18 000 tours de pédales ; les réglages des équipements  solidaires des membres inférieurs  doivent etre parfaits  pour éviter des pathologies  du genou.

  On notera plusieurs pathologies :

  • Tendinite rotulienne
  • Douleurs en haut de la rotule
  • Tendinite de la patte d’oie
  • Douleur dans le creux poplité

Lorsqu’il y a pathologie les solutions se trouvent soit dans les réglages du vélo auprès d’un ergonome en cyclisme soit auprès d’un ostéopathe.

Bien souvent les deux travaillent de concert et peuvent inclure le podologue.

L’ostéopathie c’est quoi ?

L’ostéopathie est une médecine basée sur l’examen mécanique du corps afin de comprendre l’origine des pathologies. Elle est reconnue en France depuis 2002 après avoir été créée à la fin XVIII e siècle aux États-Unis par Andrew Taylor Still.

Après une phase d’analyse de votre posture debout, puis de tests dit actif (vous qui faites le mouvement) et passif (mobilisation par l’opérateur de vos articulations) l’ostéopathe pose un diagnostic mécanique pour expliquer l’apparition de vos symptômes.

L’étude de la posture debout inclue l’étude des pieds, des yeux, de la mâchoire et de l’oreille interne.

En revanche, sur un vélo, elle va dépendre de la position de vos pieds dans les cales et de votre position sur la selle.

D’où l’importance d’étudier la posture de votre corps sur le vélo pour éviter les blessures.

Il est donc intéressant de lier ostéopathie et étude posturale cycliste. 😉

Le point de Mathieu Lafontaine, ostéopathe du sport à Paris, sur les pathologies du genou en cyclisme.

En cyclisme, 4 grandes pathologies du genou ressortent :

  1. Les douleurs au-dessus de la rotule rentrant dans la case des tendinites du quadriceps.
  2. Les douleurs en dessous de la rotule nommées inflammations du tendon rotulien.
  3. Les douleurs de la partie interne du genou nommées tendinites de la patte d’oie.
  4. Les douleurs de la partie externe de la rotule nommées le syndrome rotulien.
  5. Les douleurs dans le creux poplité

TENDINITE ROTULIENNE

 

TENDINITE ROTULIENNE

Tendinite du quadriceps ou tendinite rotulienne ou douleur au-dessus de la rotule

Le point de Mathieu Lafontaine, ostéopathe du sport à Paris

C’est une douleur ou inflammation de l’insertion basse des quadriceps sur la rotule.

On parle de tendinite car c’est une inflammation du tendon (le tendon étant la portion du muscle qui s’insère sur l’os).

Elle peut être dût à un réglage mal adapté de votre vélo ou à un blocage de la cheville, de la hanche ou du bassin.

En effet, un blocage de la cheville peut induire une compensation des quadriceps pour pousser sur les pédales, de la même manière un blocage du bassin induisant une rétraction du psoas, les quadriceps à forcer plus également.

Les quadriceps utilisant la rotule comme une poulie pour développer leurs forces, cette zone d’insertion est fréquemment source de tendinite.

L’ostéopathe vérifiera toujours la liberté de la cheville et du bassin en cas de tendinite du quadriceps.

De son côté l’analyste postural cycliste pensera bien à régler ….

Manivelles trop longues, selle trop basse, utilisation de trop grands braquets, position en  » bec de selle  » .

La   » bonne longueur de manivelles  » doit permettre au cycliste de  » tourner les jambes à 90/110 tr/mn  » .

Par exemple voici un guide qui permet de définir la longueur des manivelles en fonction de la valeur de l’entrejambe  mais bien d’autres considérations sont en prendre en compte .

Valeur ENTRE JAMBE =   <  715: _Manivelle = 150 ou sur mesure

                                              <= 725: _Manivelle = 155 ou sur mesure

                                              <= 745: _Manivelle = 165 *

                                              <= 775: _Manivelle = 167.5

                                              <= 815: _Manivelle = 170*

                                              <= 855: _Manivelle = 172.5*

                                              <= 875: _Manivelle = 175*

                                              <= 915: _Manivelle = 177.5

                                              <= 965: _Manivelle = 180

                                              <= 985: _Manivelle = 182.5 ou sur mesure

                                              <= 995: _Manivelle = 185 ou sur mesure

                                              <= 1010: G_Manivelle = 190 ou sur mesure

                                              >= 1014: G_Manivelle = 195 ou sur mesure

* en gras les valeurs que l’on trouve sur le marché

Sachant que les constructeurs pour des raisons d’économie ont tendance à ne monter qu’une ou seulement deux longueurs de manivelles suivant les tailles de vélos et que nombreux sont ceux qui pour les mêmes raisons ne proposent plus que quatre ou cinq tailles de vélos pour les cyclistes de 160 a 200 cm .

Pour cela l’engagement des cales sous la chaussure doit être parfait => manivelle et pédale horizontale; la verticale qui passe par l’axe de la pédale doit aussi passer par l’axe de la tète du premier métatarse.(Dr. Pruitt  / Dr ZENO ZANI ) et par la face postérieure de la rotule .

Si le cycliste fait du « bec de selle » c’est qu’il est assis trop à l’AR ou que le guidon est trop loin de la selle.

Ceci se vérifie lorsque la manivelle et la pédale sont horizontales vers l’AV la perpendiculaire qui passe par l’axe de la pédale doit aussi passer par la tête du premier métatarse (1) et par la face postérieure de la rotule, lorsque le cycliste pédale et fournit l’effort correspondant à son   » activité   » cycliste…..et non pas sur un mannequin statique ou même dynamique puisque tous les paramètres de l’activité cycliste ne sont pas pris en compte.

  • En cyclisme métatarse signifie phalange depuis toujours le mot est mal utilisé mais compris par les cyclistes

En Laboratoire …….le cyclisme se pratique sur la route.

Le  » terrain  » étant le seul et véritable juge de la  » position  » du cycliste.

 » Fil à plomb  » historique .[ ne donne qu’une tendance car  le vélo ne bouge pas même s’il est sur Home Trainer ..prendre cela comme une tendance seulement  car ce n’est pas du cyclisme en situation. Si l’écart est faible on peut considérer que c’est « correct  » mais si l’écart est important   c’est un soucis de recul ou de selle . Ne pas oublier la selle car le cycliste peut aller  » chercher  » l’appui le plus confortable au delà du  » creux de selle  » ce qui signifie que la selle n’est pas compatible avec les fesses du cycliste….. ]

TENDINITE DE LA PATTE D’OIE

TENDINITE DE LA PATTE D’OIE

Tendinite de la patte d’oie ou douleur sur la partie interne du genou .

Le point de Mathieu Lafontaine, ostéopathe du sport à Paris.

C’est une douleur musculaire de la face interne du genou.

Elle incrimine 3 muscles, le sartorius, le semi-tendineux et le gracillus allant du bassin à la partie interne du genou. Elle est liée à la répétition des flexions / extensions du genou.

La cause principale de cette blessure est un excès de rotation externe du tibia qui induit une contraction suivie d’un étirement excessif des muscles de la patte d’oie.

Cette blessure peut être d’origine traumatique, soit d’origine posturale incriminant le bassin la hanche ou le genou soit dût à un problème de matériel.

Le bilan réalisé chez un ostéopathe spécialisé consiste à déterminer la cause de cet excès de rotation du tibia.

En effet par un examen de l’ensemble des structures articulaires et musculaires du corps il essayera de comprendre si cette rotation est liée à un blocage du genou, du pied ou encore du bassin.

Pédale automatique orientant l’axe du pied vers l’extérieur, axe de la pédale faussé vers le bas .

Lorsque le cycliste est équipé de pédales « TIME » ou « SPEEDPLAY « les contrôles visuels sont impossibles.

Par contre si celui-ci est équipé de pédales LOOK un contrôle de la manière dont s’usent les cales permet de déterminer rapidement l’origine du problème : mauvaise orientation des cales ou selle qui n’est pas dans l’axe du cadre et qui désoriente le bassin ou déplacement du bassin pas suffisamment sensible pour être douloureux.

La marque laissée par la pédale  entre le premier trait rouge gauche et le trait jaune droit doit être centrée parfaitement .

 

DOULEURS DE LA ROTULE ( Face Externe )

Le syndrome rotulien ou Douleur face externe de la rotule ou syndrome d’hyperpression externe.
Le point de Mathieu Lafontaine, ostéopathe du sport à Paris

C’est une douleur de la face externe de la rotule sur le fémur liée à un phénomène de frottement. La douleur se situe vraiment en avant et sur la partie externe du genou.

Cette douleur est d’origine cartilagineuse et apparaît souvent chez les sportifs loisirs ou en reprises.

Les 4 grandes causes mécaniques sont :

  1. Une hypertonie (contraction continue) des quadriceps.
  2. Une tendance au valgus du genou (genou qui part à l’intérieur)
  3. Une rectitude et une rétractation des muscles fléchisseurs de la hanche tel que le psoas.
  4. Un blocage du bassin entrainant une rectitude des muscles de la cuisse.

 

Les 2 solutions à envisager dans un premier temps en cas de douleurs du genou à vélo sont :

  • Une séance d’ostéopathie pour ajuster les réglages corporels du bassin et du genou à l’origine du déséquilibre.
  • Le réglage de votre vélo par Mécacote pour limiter les contraintes sur le genou.

Généralement cela arrive lorsque la selle est trop haute.

Cependant l’expérience m’a prouvé plusieurs fois qu’il peut s’agir d’autres problèmes généralement posés lorsque le cycliste utilise des pédales ayant une grande liberté en rotation et latérale et qu’il a un léger déplacement du bassin, pas suffisamment important pour générer une douleur immédiate.

L’axe du bassin qui se déplace par rapport à celui du vélo et les chaussures viennent régulièrement en butée sur les cales. Compte tenu du nombre de coups de pédale cette situation engendre une tension et une tendinite.

Il faut donc penser à voir son médecin Ostéopathe lorsque il y a ce genre de tendinite pour une auscultation complète des membres inférieurs et pas seulement s’attarder sur le genou mais aussi sur le bassin.

Pied Droit => marque  à droite = le talon souhaite rentrer vers l’intérieur du cadre et à chaque coup de pédale il est confronté à une résistance .

 

DOULEUR  AU TENDON ROTULIEN

Tendinite du tendon rotulien ou douleur sous la rotule.
Le point de Mathieu Lafontaine, ostéopathe du sport à Paris

Cette inflammation est ligamentaire et les douleurs sont localisées sous la rotule. Elle est liée à une hyper-sollicitation des quadriceps qui tire la rotule vers le haut.

Deux causes sont possibles : un défaut de réglage de votre vélo ou un blocage de votre bassin en rotation postérieure induisant un excès de sollicitation excentrique des muscles de la partie antérieure de la cuisse.

L’objectif de l’ostéopathe est donc de redonner de la mobilité au bassin, de comprendre la cause de cette lésion et de travailler sur les quadriceps.

Le kiné quant à lui travaillera davantage sur le tendon.

DOULEUR DANS LE CREUX PROPLITE

Cette douleur signifie la plupart du temps que la selle est trop haute mais il peut y avoir de multiples raisons et d’autres  pathologies ou genes qui alertent bien avant .

 

Pédalage…

https://www.youtube.com/watch?time_continue=25&v=hr-MMDzYeBw&feature=emb_logo

 

Quelles solutions ?

 

En fait il y a plusieurs problèmes qui se posent au cycliste :

  • L’achat des chaussures et pédales
  • Les réglages chaussures / cales / selle en hauteur, recul et inclinaison.

Tous ces réglages s’ils sont  défectueux provoqueront des pathologies du genou qui est le  » maillon faible  »  situé entre les pédales et la selle et effectuant  environ 18 000 flexions pour 100 km …

 

Etat des lieux .

Les vendeurs disent habituellement aux cyclistes qu’il faut prendre 1 pointure de plus , les cyclistes prennent des chaussures trop longues  s’ils sont un peu serrés dedans …ainsi on multiplie les erreurs .

Les constructeurs   de chaussures sont totalement incapables de répondre à vos questions lorsque vous leurs donnez les mensurations de vos pieds (longueur / largeur / longueur première phalange/ circonférence du coup de pied) et bien sûr ils ne peuvent vous conseiller sérieusement car ils ne savent pas ce qu’ils ne font ni comment régler l’engagement des cales.

Il convient donc au cycliste de mesurer son pied, et de mesurer la semelle de la chaussure qu’il souhaite acheter.

Il faut que la semelle soit plus longue de 4 a 5mm de plus que le pied.

Ensuite il doit essayer la chaussure avec des socquettes de tennis pour vérifier qu’il n’est pas serré dans la chaussure .

Pour les pédales et les cales si l’on refait l’histoire on se rendra compte que les pathologies des genoux sont apparues à la création des pédales automatiques car personne ne savait comment régler les cales en engagement et en orientation.

Ces problèmes de pathologies ont conduit des ingénieurs à quitter Look pour créer TIME car  d’après eux  il fallait de la liberté angulaire pour permettre une rotation du pied puisque dans le mouvement de pédalage le tibia pivote .

Le problème est qu’ isoler le réglage des cales /  chaussures / pied de la selle  est une erreur …

Enfin il faut dans les chaussures de vélo des semelles de qualité mais c’est sur ce point que les marques font des économies ..

Les cales peuvent être sous engagées ou sur engagées avec des risques de pathologies important.

Cales sous engagées : le cycliste  a beaucoup de souplesse  de la cheville mais peu de force  et risque des  tendinites du tendon d’Achille  .On peut remonter une peu la selle pour tenter de  repositionner le pied dans la phase active du pédalage .

Cales sur engagées  : le cycliste a beaucoup de force d’appui mais perd en fréquence de pédalage et est donc obligé de mettre un développement plus grand pour suivre …il augmente ainsi les contraintes mécaniques et les tensions  au niveau des articulations des muscle et des tendons ..De plus  les pression au niveau des pieds se font sur une zone vascularisée en retrait des articulations des phalanges et réduisent le retour veineux allant jusqu’à provoquer le feu aux pieds l’été .

Enfin au niveau des pédales il y a une dernier point à voir  c’est le factor ou écartement des pédales par rapport à l’axe du vélo ..

Cet écartement est peu réglable et bien souvent reste le même que ce soit  sur une vélo de petite taille  que sur un vélo de grande taille ( cycliste de 1.60m a 2.0 m ) et on se demande toujours pourquoi car  entre un petit et un très grand il y a une largeur de bassin probablement différente et donc une position naturelle des pieds au sol différente .

Que faut il pour éviter les pathologies des genoux :

  • Que les chaussures soient adaptées aux pieds et que l’engagement des cales soit optimum ( rappel : manivelle vers l’avant à l’horizontale , plateau de la pédale horizontal, il faut que la verticale qui passe par l’axe de la pédale passe  entre l’articulation de la première et de la cinquième phalange )
  • )

 

  • Que le réglage latéral des cales sous les chaussure permette que les pieds appuient normalement sur les pédales ( c’est à dire que l’appui soit perpendiculaire à la face de la pédale.
  • APPUI DES PIEDS DANS LES CHAUSSURES SUR HT

 

 

  • Que la cale soit mise perpendiculaire par rapport à la face interne de la chaussure ( position de départ )
  • Que la hauteur de selle soit suffisante pour éviter  une hyper flexion des genoux (  la base de départ étant  = valeur de l’entrejambe  x 0.885 = hauteur de selle de départ )
  • Que le recul de selle soit optimum pour éviter qu’il n’y ait d’hyperflexion des genoux ( fil à plomb passant par l’axé de la pédale en avant doit passer aussi par la face postérieure de la rotule ou 1.5 cm en retrait de la face antérieure ( avant )
  • Mesure simple du recul de bec de selle  ( enlever 1/2 diametre de boite de pédalier )
  • Que la longueur des manivelles ne soit pas trop importante car il est impossible  pour une personne qui a une entrejambe de 740 mm d’avoir des manivelles de 172.5 par exemple car on ne pourra régler  la hauteur de selle ( il ne faut pas que la jambe soit trop tendue au point mort bas ni trop fléchie au point mort haut )
  • Par exemple voici un  » guide » qui permet de définir la longueur des manivelles en fonction de la valeur de l’entrejambe mais bien d’autres considérations sont en prendre en compte .
  • Valeur ENTRE JAMBE = <  715: _Manivelle = 150 ou sur mesure
  •                                   <= 725: _Manivelle = 155 ou sur mesure
  •                                   <= 745: _Manivelle = 165 *
  •                                   <= 775: _Manivelle = 167.5
  •                                   <= 815: _Manivelle = 170*
  •                                   <= 855: _Manivelle = 5*
  •                                   <= 875: _Manivelle = 175*
  •                                   <= 915: _Manivelle = 177.5
  •                                   <= 965: _Manivelle = 180
  •                                   <= 985: _Manivelle = 182.5 ou sur mesure
  •                                   <= 995: _Manivelle = 185 ou sur mesure
  •                                   <= 1010: G_Manivelle = 190 ou sur mesure
  •                                   >= 1014: G_Manivelle = 195 ou sur mesure
  • * en gras les valeurs que l’on trouve sur le marché

Pedales et cale pied …

LOOK Pedales actuelles

Shimano Pédales actuelles

Pédales dites  » à cage  » encore utilisées sur velos de ville

Pédales avec courroies de cales pieds

Chaussures trop longues  et pieds larges avec petite phalanges

Ecart entre l’intérieur de la chaussure et le pied….

Visualisation  du Centrage de la cale ( possible uniquement avec LOOK )

Cale bien centrée

Avec et uniquement avec les pédales Look nous avons une situation du centrage des cales.

Auscultation semelle interne

Ces marques   de  « griffure » indiquent que le pied n’est pas stable dans la chaussure  qu’il est très probablement creux  et qu’il faut  des orthèses.

 

Si le pied  » s’affaisse  » au pédalage  il y aura des pathologies du genou  .

Ces marques  indiquent que le pied n’est pas stable dans la chaussure  qu’il faut en chercher la cause  ( pied creux ? / cales sous engagées / chaussure grandes ? ).

Pour l’engament des cales il faut mesurer la première phalange.

Mesure du Qfactor d’un coté et s’assurer qu’il est identique de l’autre.

En fait il y a peu de possibilité de réglages  du Qfactor ou écartement des pieds  mais  il faut le vérifier et ensuite  on peut  régler avec des rondelles au boitier de pédalier ou au niveau des axes de pédales et fignoler  en déplaçant la chaussure latéralement.

 

Circonférence du coup de pied.. et  il faut penser  que la languette  de la chaussure vient parfois en butée sur le coup de pied allant jusqu’à blesser …

Appui des pieds à vérifier sachant que le pied appuie   sous l’arche métatarsienne.

Mesure engagement des cales au pied à coulisse depuis le bout de la semelle.
Différentes méthodes existent mais  en réalité il faut tenir compte de la  » vrais  » position du pied dans la chaussure. Certaines marques   , de part la forme du talon, repoussent le pied vers l’avant de la chaussure  ( plus ou moins ) .

 

  

Analyse des appuis des pieds

 L’arche métatarsienne  est concernée par les appuis car   on essaye toujours de positionner l’axe de la pédale sous l’arche métatarsienne   et au moins sous l’articulation de la première phalange et au plus sous l’articulation de la cinquième phalange .

Il faut aussi que le cycliste ait des cales qui ne soient pas usées comme sur la photo ci- dessous :

Avec des cales aussi usagées le cycliste prends de nombreux risques :

  • Pathologies des genoux avec mauvais appui
  • Déchaussage intempestif ou pas du tout avec risque de chute
  • Usure prématurée des pédales par les vis qui sont au contact de la face d’appuie

Les conclusions sont nombreuses et les pathologies des genoux   plus fréquentes car dans le monde du cyclisme beaucoup pensent que donner beaucoup de liberté c’est limiter les risques alors que c’est souvent un aveu d’incompétence.

Il y a d’autres raisons qui peuvent provoquer des pathologies et on les oublie souvent.

En effet on ne doit pas oublier :

– le quotidien, les faux mouvements qui vont provoquer un léger blocage articulaire, bassin, pied

– l’entrainement trop poussé trop vite, une mauvaise progression ou un retour trop rapide à la compétition en essayant de gagner du temps

– l’utilisation de trop grands braquets.

– les squats réalisés en mauvaise position

– les étirements mal conduits

– l’alimentation et l’hydratation

Etc…

Se contenter du moins mauvais est une erreur alors qu’il faut rechercher le meilleur pour les cyclistes et souvent les solutions sont simples pour qui prend le temps  ..

Quelques tutos  pour que les cycliste puissent « apprendre » des  gestes simples :

https://www.youtube.com/watch?v=2Sxy6yvXBNE

https://www.youtube.com/watch?v=apCPjLh3NVY

https://www.youtube.com/watch?v=4UxdzAIfRLE

https://www.youtube.com/watch?v=PALj1VuhCWs

https://www.youtube.com/watch?v=KdotRPlkEec

https://www.youtube.com/watch?v=tPOVbUeTmsQ&t=18s

https://www.youtube.com/watch?v=KZRJdbif0Ds

https://www.youtube.com/watch?v=P5It6dcYiDg

 

Redaction:

Mathieu LAFONTAINE
Ostéopathe I.M.S.S Stade Français Rugby

34 avenue du Général Sarrail 75016 Paris

Ostéopathe Cabinet Médical du Luxembourg
61 boulevard Saint Michel 75005 Paris
https://www.osteopathes.paris/
https://www.osteopathes.paris/osteopathe-a-paris-specialiste/sport/
mlafontaineosteopathe[@]gmail.com
06.50.52.22.68

Mecacote

Vincent BLONDEAU

3 Rue Jacques Callot

33160 SAINT MEDARD EN JALLES

http://www.mecacote.com

be.mecacote[@ ]gmail.com

Tél 06 855 37 563

 

Nb : cet article  comporte des images d’Internet et des images personnelles

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.