Etude Posturale ..Qu’est ce qu’un cycliste ? une pratique ?

Etude Posturale ..Qu’est ce qu’un cycliste ? une pratique ?

 

  Le cycliste qu’est ce que c’est ? pratiques cyclistes ?

Avant toutes choses un cycliste c’est un Bipède  avec les deux pieds qui sont posés au sol .

Ce bipède lorsqu’il monte sur un vélo devient un cycliste  avec  de nombreuses contraintes :

  • les pieds ne  » déroulent plus au sol « 
  • Il y a trois appuis  » fixes  » – pédales – selle – guidon
  • Le mouvement de rotation du pédalier est transformé en mouvement linéaire
  • Le  » pédalage  » n’est pas  » naturel  » chez le bipède , il doit donc s’apprendre et aussi se répéter souvent pour être efficace et naturel .
  • Contrairement au bipède qui , lorsqu’il marche , n’a pas de contraintes particulières puisque un pied est toujours au sol pendant que l’autre se déplace ; le cycliste doit régler le vélo , la hauteur de selle  et son recul , la selle en alignement et inclinaison, la position du guidon en éloignement  et en bascule , les cales sous les chaussures et leur orientation.

On entend souvent dire qu’en vélo il n’y a pas de risques  alors que c’est totalement faux , les mauvais réglages   peuvent provoquer des pathologies   .

Il conviendra donc de régler  correctement le vélo pour éviter ces pathologies   et pour permettre d’être le plus efficace possible .

C’est  le rôle de l’Etude Posturale  de définir des réglages individuellement en fonction de :

  • La pratique
  • La morphologie
  • La selle
  • Les pédales
  • Les chaussures
  • Les manivelles
  • Le guidon
  • La souplesse
  • courbure de colonne vertébrale
  • d’autres éléments comme porteur de lunette ou  handicap

Il faut donc définir ce qu’est une pratique cycliste  et chez Mecacote nous pensons que la pratique cyclistes  a une incidence sur la position du cycliste .

On pourrait penser qu’un bipède ne change pas de morphologie quand il devient cycliste et qu’à une morphologie il y a une position sur le vélo .

Pour nous ce n’est pas suffisant car chaque pratique  va   imposer certains réglages directement liés.

La pratique se définit donc par :

– la durée de l’exercice

– l’intensité de l’effort ( en pourcentage par rapport au maximum )

– l’objectif final

La durée car plus la durée va augmenter et plus  il faudra penser au  » confort  » du cycliste .

L’intensité car plus la durée est courte et plus l’intensité peut être importante et le confort sommaire et à l’inverse plus la durée est longue et moins l’effort  sera important et plus le confort sera à privilégier.

L’objectif  car le cyclotouriste   voudra  » visiter  »  et voir le paysage  et s’arrêter donc un buste relevé , une vitesse lente , un vélo stable , des chaussures permettant de pédaler et de marcher ..par contre le CLM sera à l’opposé puisque il faudra aller du départ à l’arrivée en moins de temps possible et donc  peu importante les  fleurs dans les champs …

 

Ceci pour expliquer  qu’il faudra chaque fois tenir vraiment compte de la pratique de chaque cycliste.

Creation :2019-10-24 – 17:40:58

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.