Hydratation, ..quelques rappels.

Hydratation, ..quelques rappels.

Pourquoi boire pendant l’effort ? Avant et après ?

Notre corps est composé d’environ 60% d’eau.

Lors des différents mouvements de la vie courante et pendant la pratique sportive le corps monte en température et la transpiration est mise en œuvre pour  le refroidir , tout comme pour le moteur de votre voiture .

Dans la journée le corps perd environ 2,5 litres d’eau par la transpiration mais aussi les selles , l’urine et la respiration.

La déshydratation même légère   est le facteur responsable de la contre-performance, mais aussi lune cause de blessures telles que les tendinites

Si l’hydratation baisse de 1% les capacités physiques baissent de 10% ..c’est déjà important mais pas critique, cependant le cerveau sera moins  » efficace  » avec parfois un temps de  » réponse  » un peu plus long et donc un manque de lucidité expliquant des chutes en descente .

Une perte de 2% de son poids en eau entraine une perte de 20% des capacités physiques et ainsi de suite ce qui fait qu’un sportif de 70 kilos qui perd 2Kg perd 30 % de ses capacités physiques et entre dans une zone dangereuse.

Personne n’est épargné , même en dehors d’activités sportive , les personnes âgées et les nourrissons sont particulièrement à surveiller ..

Pour savoir si l’hydratation est suffisante il suffit de regarder son urine : elle doit être claire et non pas foncée .

Comment et quand s’hydrater ?

Il faut tout au long de la journée par petites gorgées et ne pas attendre la sensation de soif même pour les sédentaires.

La consommation journalière devant être de minimum 1.5litre sachant que les repas, les fruits et légumes apportent aussi leur part d’eau.

Pour les sportifs il faut ajouter 500 ml par heure d’effort.

Pour des efforts de moins d’une heure l’eau plate suffit mais au-delà il est conseillé de boire une boisson de l’effort contenant des sels minéraux, des vitamines, des glucides.

Évitez les boissons gazeuses en trop grandes quantités mais buvez souvent et peu à la fois.

La nuit pensez à disposer aussi d’un litre d’eau à portée de main.

Lorsque vous faites du vélo si vous n’arrivez pas à boire mettez votre timer sur 10 minutes et chaque fois absorbez une gorgée de boisson…après quelques  sorties  ce geste sera automatique  et vous permettra d’éviter de nombreux désagréments tout en prenant plus de plaisir.

Sur les cyclosportives ne  » sautez  » pas les ravitaillements mais au contraire refaite le plein de vos bidons pour etre sur de pouvoir gravir le dernier col dans de bonnes conditions.

Pour les boissons de l’effort n’oubliez pas de les tester  à l’entrainement.

N’allez pas jusqu’à trop boire car il existe un risque  d’hyponamétrie  dont on peut mourir .

N’oublions pas  que certaines tortures consistaient à faire boire les suppliciés..

Le sport n’étant pas un supplice il faut  boire avant d’avoir soif  et pendant l’effort  en moyenne 500 ml par heure d’effort plus 1.5 litre dans la journée .

Laisser un commentaire