Des tailles en S, Xs , M ,L ,Xl..en cyclisme ..pourquoi ?

Des tailles en S, Xs , M ,L ,Xl..en cyclisme ..pourquoi ?

Aussi surprenant que cela paraisse les constructeurs  dans le domaine du cycle ont choisi  de ne pas respecter les tailles en mm au profit de valeurs telles que S ou M ou L.

L’appât du gain  étant leur seule motivation

En effet en dehors de quelques marques telles que COLNAGO ou ATELIER TITANE  qui respectent les cyclistes en proposant entre 9 et 16 tailles en cm pour les vélos de séries  beaucoup d’autres marques proposent entre 4 et 6 tailles  en slooping prétendant que chacun peut trouver sa position  sur les cadres.

Trouver la position peut être et encore ..mais qu’en est il de l’équilibre sur le vélo et du comportement sur la route …vélo inconfortable , instable ou qui se met à vibrer dans les descentes…

Qu’en est il des casques avec uniquement 3 ou 4 tailles   qui englobent  des tours de tête avec plusieurs centimètres d’écart ? Qu’en serait il en cas de choc? Es ce que les essais  de résistance sont faits  dans toutes les situations  avec un casque prévu pour du 60 mais sur une tête de 57 cm de circonférence ?

Pour les chaussures , point capital pour les cyclistes  puisque 80% des cyclistes que je vois en Etude Posturale ont des problèmes  liés à ce couple pied / chaussure  par ou passe toute la puissance qui permet d’avancer..aucune information pour faciliter le choix :
– type de pied oublié
– longueurs maxi et mini du pied oublié- largeur maxi et mini des pieds
– position pour le reglage de l’engagement des cales oublié.
Plusieurs marques rencontrées au mondial  prétendent faire mais en fait ne font que du commercial  et trés peu de technique ..Les marques devraient pouvoir communiquer sur les aspects dimensionnels avant de parler de la hauteur  sur axe ou de l’épaisseur de la semelle ou de la couleur de la languette.
Les semelles internes  sont  souvent de piètre qualité  et là se pose la question sur le coté commercial et CA des marques : il y a souvent un écart important entre les promesses et les actes avec des chaussures  plus fines  si on monte en gamme comme si le meme cycliste  avait les pieds plus étroits à l’effort alors que c’est le contraire.

Qu’en est il des cuissards , des peaux de chamois, les informations sur les tailles sont aussi particulièrement floues alors qu’en France les mesures se font en millimètre ou centimètres.
Pourquoi  ? en dehors de vouloir faire prendre des vessies pour des lanternes et  faire du profit sans soucis des résultats , pourquoi ne pas   dimensionner les  produits de manière plus simple et plus claire :
– Tour de taille
– tour de cuisse
– longueur

Nous sommes dans un monde ou seul le profit compte  et peu importe le résultat dans les faits.

Par contre  les présentations  sont souvent flatteuses ,  les revues cyclistes ne pouvant « que recopier » l’argumentation des marques  pour éviter de perdre les contrats publicitaires.

Ainsi on voit de plus en plus des vélos rigides mais confortables  mais sur lesquels on veut isoler le cycliste des vibrations en mettant des inserts en élastomères entre le cadre et la selle et bientôt entre le cadre et le cintre … ces  faits devraient nous faire prendre conscience  que nous nous laissons mener par le bout du nez et le marketing qui   nous fait perdre notre sens de la réflexion.

Laisser un commentaire