Les Cadres Mecacote

Les Cadres Mecacote

Mecacote , en plus de l’Etude Posturale , conçois les géométries de cadres  sur mesure ou de série pour certaines marques . Mecacote a  fait le choix de ne proposer que des cadres en Titane tellement  » l’investissement est rentable  »  sur 20 ans . En effet le titane est le meilleur matériaux pour la réalisation de cadres de vélo tant il filtre les micro-vibrations issues de la route. Ainsi  moins de fatigue pour le cycliste . La fatigue que vous auriez avec un cadre en carbone de même géométrie , vous ne la ressentirez ( à effort identique ) qu’après 30% de kilomètres en plus . Le cadre sur mesure  est la solution ultime pour  plus de 40% de cyclistes La géométrie et le comportement peut être « typé  » en fonction de chaque cycliste. Le diamètre des tubes et  le formage de ces derniers permettant d’optimiser le comportement. Les  bases et haubans peuvent être cintrés pour  dégager les talons et  » typer « le comportement de l’AR. La longueur de la douille, le diamètre des roulements, la zone de soudure permettent d’adapter le vélo à la pratique cycliste ou au handicap.

Rigidite des cadres …

Les différents constructeurs de cadres et vélos en carbone  annoncent  régulièrement plus de rigidité  et plus de confort ! Nous avions , il y a quelques années réalisé un tableau  pour rapprocher la rigidité d’un cadre ( suivant tableau de flexion sous charge  de la revue LE CYCLE )  à la puissance du cycliste. Nous lisons maintenant :  » Les nouveautés 2015 Lapierre : Innovation appelée shock absorber technology  : une bague élastomère absorbe les vibrations entre le tube de selle et le tube supérieur. Cette zone de jonction n’influe pas sur la rigidité . cela permet d’apporter de la souplesse au tube de selle sans contrarier la performance. L’élastomère subit une déformation maximale de 3mm , en revanche au niveau de la tige de selle nous enregistrons une déformation de 30mm, plutôt du haut vers le bas  » ( 1 ) . Pourquoi ne pas  faire simplement un vélo confortable car la rigidité n’apporte que si le cycliste est capable sur la durée de son épreuve de mettre le cadre dans sa plage de réactivité . Ce n’est pas parce que le sauteur à la perche va prendre la perche de Lavilleni qu’il battra le record du monde , pourtant elle est particulièrement rigide .. Dans le cas Lapierre qu’en sera-t-il vraiment du comportement de la tige de selle  ? Si la tige bouge sur une hauteur de 3 cm de haut en bas  il faudra faire attention aux pathologies des genoux . Pourquoi faire des parties rigides pour ensuite , contrairement aux  publicités  qui présentent les vélos rigides comme confortables, pourquoi  mettre des plots anti-vibrations  pour dissiper les vibrations issues du cadre qui  » usent le cycliste « . Quelle est la logique ? Les bases AR aplaties  façon lame de couteau se généralisent pour apporter de la flexion. A mon avis , l’argument ets plus commercial que technique car il faut prendre l’ensemble du triangle AR et en flexion vertivale il ne bouge pas …. Toujours à la recherche  de souplesse les tiges de selle s’affinent.Le diamètre de 25.4  de la tige de selle du Synapse est certainement […]

Les chaussures de vélo

Je suis un bloc de texte, cliquez sur le bouton \"éditer\" pour me modifier. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo. Je suis un bloc de texte, cliquez sur le bouton \"éditer\" pour me modifier. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

Des tailles en S, Xs , M ,L ,Xl..en cyclisme ..pourquoi ?

Aussi surprenant que cela paraisse les constructeurs  dans le domaine du cycle ont choisi  de ne pas respecter les tailles en mm au profit de valeurs telles que S ou M ou L. L’appât du gain  étant leur seule motivation En effet en dehors de quelques marques telles que COLNAGO ou ATELIER TITANE  qui respectent les cyclistes en proposant entre 9 et 16 tailles en cm pour les vélos de séries  beaucoup d’autres marques proposent entre 4 et 6 tailles  en slooping prétendant que chacun peut trouver sa position  sur les cadres. Trouver la position peut être et encore ..mais qu’en est il de l’équilibre sur le vélo et du comportement sur la route …vélo inconfortable , instable ou qui se met à vibrer dans les descentes… Qu’en est il des casques avec uniquement 3 ou 4 tailles   qui englobent  des tours de tête avec plusieurs centimètres d’écart ? Qu’en serait il en cas de choc? Es ce que les essais  de résistance sont faits  dans toutes les situations  avec un casque prévu pour du 60 mais sur une tête de 57 cm de circonférence ? Pour les chaussures , point capital pour les cyclistes  puisque 80% des cyclistes que je vois en Etude Posturale ont des problèmes  liés à ce couple pied / chaussure  par ou passe toute la puissance qui permet d’avancer..aucune information pour faciliter le choix : – type de pied oublié – longueurs maxi et mini du pied oublié- largeur maxi et mini des pieds – position pour le reglage de l’engagement des cales oublié. Plusieurs marques rencontrées au mondial  prétendent faire mais en fait ne font que du commercial  et trés peu de technique ..Les marques devraient pouvoir communiquer sur les aspects dimensionnels avant de parler de la hauteur  sur axe ou de l’épaisseur de la semelle ou de la couleur de la languette. Les semelles internes  sont  souvent de piètre qualité  et là se pose la question sur le coté commercial et CA des marques : il y a souvent un écart important entre les promesses et les actes avec des chaussures  plus fines  […]

Freins à disques sur vélos de route

Dans le domaine du cyclisme, le marketing fait croire aux cyclistes que si l’entreprise ne propose rien de nouveau elle n’évolue pas! Ainsi vois t on  fleurir des freins à disques sur les vélos de route ! Autant  sur les VTT cela semble nécessaire et ne présente   pas de risque au regard de la résistance des fourches et des roues autant sur les vélos de route cela ne semble pas   étre justifié. Certains  diront que le freinage est plus important , et que le risque de voir un boyau se décoller n’existe pas  et c’est vrais ; cependant quid de la résistance de la fourche , quid de la résistance de la jante , quid du poids supplémentaire  pour le moyeux, quid du dépannage pour les coureurs  sur les épreuves  UCI ? Bref , pour monter un frein a disque sur une fourche il est nécessaire qu’elle soit   suffisamment résistantes et je ne doute pas que certaines casseront  avec les risques  de chute pour les cyclistes. Les freins actuels avec de bons patins  apportent suffisamment de sécurité  pour peu que l’on sache freiner et descendre …. Au lieu de vouloir sortir des nouveautés  avec ces freins pour les vélos de route les constructeurs devraient  déjà intéresser à la conception des cadres   d’une manière plus mécanique : – boitier centré sur des filetages – boitier BB30 emmanché en force – moyeux de roues avec des roulements rigides N’entends t on pas dire :  » il faut que les roulements se fassent  »  cela veut simplement dire que l’alignement des roulements est mauvais et que le roulement s’use pour pouvoir tourner librement  .. lorsque les roulements seront  » faits  » ils seront  » morts  » . Là il ne s’agit pas de progrès mais simplement de  mécanique . Dans ce domaine les progrès sont  à faire .. Pour les lecteurs  de revues cyclistes  les vélos présentés sont dits  » plus rigides et plus confortables  »  mais on lit aussi que certaines marques  mettent maintenant des tiges de selle de diamètre 25.4 sur le synapse   et on entends parler de  liaison avec  élastomère  […]