Cyclisme et lunettes de  » bipède  » …

Cyclisme et lunettes de  » bipède  » …

Depuis plus de 15 ans j’explique  ce qu’est un cycliste  mais manifestement je ne dois pas être entendu .. Un cycliste c’est avant tout un  » bipède  » humain ( bipède ) : qui marche sur ses deux pieds … Lorsque ce bipède  est porteur de lunettes , ces dernière sont faites pour voir l’horizon , tête droite et donc buste vertical … En position  cycliste  ces  » lunettes de bipède  » servent juste à voir le pneu avant…. Pour voir l’horizon  le cycliste doit donc remonter  le menton et ce provoque des douleurs cervicales .. Un  cycliste qui doit corriger sa vue doit porter des lunettes prévues pour sa pratique sportive  et donc pour le cyclisme. Certains magasins sont spécialisés comme Opéra Vision . Pour un cycliste le port de lentilles est préférable . Nombreux sont ceux qui ont oublié l’origine du cycliste ….nous y reviendrons dans d’autres articles ……………………….

Santé & Fitness Hors Série N°2… quelques erreurs à corriger

Attention aux informations que vous trouverez sur Santé & Fitness Hors Série N°2 Remarque sur les inexactitudes ou erreurs grossières pages 76 à 84 la Nuque : - oublié : - le port de lunettes de bipèdes - le cadre trop rigide -le manque de musculation Les mains : -oublié: - la forme du cintre - le réglage de l'horizontalité de la selle - un manque de souplesse dorsale La région lombaire: -oublié: - le recul de bec de selle - l'inclinaison de la selle - la distance selle/cintre - généralement la hauteur de selle provoque  d'autres pathologies Les genoux: - oublié : - l'orientation des cales - les chaussures  qui écartent les genoux du cadre - recul et hauteur de selle inadapté - trop de liberté angulaire - cales usagés Les pieds: -erreur : " en règle générale il est conseillé de laisser 1.5 à 2 cm au bout de la chaussure" - C'est une erreur  magistrale , tout au plus  doit on laisser entre 2 et 4 mm -oublié : - l'engagement des cales qui peut provoquer le feu aux pieds tout comme les chaussures trop grandes - les semelles internes de piètre qualité à remplacer par les semelles podocycle  sur notre boutique Les bons réglages : -Il est écrit : " multipliez le résultat ( EJ ) par 109% ...réglez la selle à l'horizontale et inclinez la vers le haut ou le bas de +/- 8mm Attention ce n'est pas juste pour les 109%  car trop d'informations sont  oubliées  ce qui peut provoquer des pathologies : - Les chaussures , les pédales , la pratique et la longueur des manivelles sont oubliés. - référence est faite du fil à plomb: encore une information  fausse  sauf si au préalable on a réglé correctement l'engagement des cales et la hauteur et l'inclinaison de la selle.  Dans ce cas le fil à plomb donnera une " tendance " plus ou moins avancée . - Si la selle est trop basse le cycliste finira par avoir des douleurs lombaires Reportez vous  aux pathologies Voir aussi Les formules obsolettes Ceci simplement pour [...]

Liberté angulaire ou pas ?

Bonjour, Souvent je vois des cyclistes qui souffrent de pathologies liées  aux réglages des cales , engagement ou orientation ou liberté angulaire trop  ou pas assez importante . La liberté angulaire a pour fonction de permettre  les mouvements de la jambe pendant la phase de pédalage en  prévenant les pathologies .. Dans les faits cette liberté  doit être seulement  » nécessaire  »   suite à un accident par exemple. Si l’on fait un peu l’historique  de la liaison pédales/ chaussures  dans les années 1970 on avait des  cale pieds et des cales fendues sans jeu sous la semelle et pas de  pathologie . Ce n’est qu’après l’apparition de la première pédale  automatique Look que les premières pathologies sont apparues. Le réglage de l’engagement et de l’orientation de la cale   était en cause ..et depuis c’est un problème important chez le cycliste. Cependant  la liberté peut être aussi  nuisible que pas assez de liberté . Mon expérience m’a montré que bien souvent il faut régler  en même temps: -l’engagement – l’orientation -Le recul et la hauteur de selle Ces trois points sont liés pour « stabiliser  » le pied sur la pédale Le réglage de l’orientation  pour plus de 90% de la population cycliste  est : cale à 90° Mais comment  vérifier si l’orientation est correcte et  s’il faut  beaucoup , peu ou pas de liberté angulaire . Look  propose le  KEO FIT  mais simplement pour l’analyse de mouvement du pied sur la pédale afin de définir la liberté nécessaire . C’est insuffisant car   avec des cales sous engagées et une selle trop basse il faudra systématiquement des cales rouges ( grande liberté ) alors  que si l’on monte la selle  et que l’on engage les cales correctement  le pied deviendra stable . Cela peut se vérifier simplement  avec une analyse des appuis des pieds dans les chaussures [ http://www.semellesortho47.com/]…. Une autre solution  consiste a  » lire  » comment se situe l’orientation de chaque pied  SI l’on a des cales look . L’usure doit être centrée  ….   On distingue bien la marque laissée ..Cette dernière doit être centrée  et donc il convient […]

Différence Chaussures Mavic / Sidi

Depuis longtemps  j’essaye de sensibiliser les cyclistes au choix de leurs chaussures ! Nous avons rédigé : http://www.mecacote.com/2014/09/04/choisir-ses-chaussures-conseils-pour/ http://www.mecacote.com/2014/07/22/pieds-vs-chaussures/ J’ai pu voir il y a peu un cycliste avec deux paires de chaussures : une paire de Mavic en pointure 38  et une paire de Sidi en pointure 38. J’ai donc eu le loisir de mesurer ces chaussures : – Mavis  longueur 249 mm – Sidi  longueur 238 mm Longueur du pied du cycliste 238 mm Les Mavic étaient trop longues et les Sidi trop courtes …cependant le bout des doigts de pied touchaient le bout de la chaussure avec les Mavic  mais le talon n’était pas bine maintenu et les Sidi étaient trop  » juste »  ; il leur fallait une demie pointure de plus soit 3.5 mm . Dans tous les cas l’achat des chaussures reste une affaire compliquée ….

Le Pied…faut il marcher pieds nus?

A l’origine  nos ancêtres ont commencé à marcher pieds nus. De nos jour , l’argent est l’unique moteur de toute décision, les médias et le marketing nous font prendre des vessies pour des lanternes allant jusqu’à se contredire  eux même dans des délais très brefs. Les différentes revues qui nous présentent les produits  proposés par les différentes marques ne peuvent  pas donner un autre avis que celui imposé par les marques  et par exemple chez shimano pour les chaussures de vélo  plus l’appui du pied est important ( haut de gamme ) et plus on réduit la largeur de la chaussure  pour le même pied ? Cela va à l’encontre de la réalité et des besoins. Le pied: Le pied  est une partie du membre inférieur de l’homme qui en constitue son extrémité distale. Il est relié à la jambe par l’articulation de la cheville et porte le poids du corps en position debout et permet la locomotion. Il a ainsi un rôle d’équilibre, d’amortissement et de propulsion. Le pied adulte comprend 26 os — soit, pour les deux pieds, le quart de ceux composant l’ensemble du squelette – 16 articulations, 107 ligaments qui tiennent ces dernières et 20 muscles qui permettent leur mouvement. Leur système nerveux complexe  leur permet de sentir les variations de terrain , de pression, et de température du sol. Lorsqu’on marche pieds nus tous les capteurs  neurologiques plantaires informent le cerveau  des changements mais dés que l’on porte des chaussures  ces capteurs  perdent leur capacités et leur  action est très limité. Cela conduit à un manque de stimulation qui lui même entraine un diminution de l’activité du système locomoteur  et une perte des  informations  et aussi une perte de tonicité. Les chaussures de sport avec  » amortis »  tant vantés par les  différentes marques  ont une autre action : elle  désactivent  tout sentiment de risque  lors de sauts ou de courses car l’amortis vous protège … Une fois ces informations acquises  le sportif  va petit à petit perdre le sens de ce qu’il fait  ainsi un basketteur va « oublier  d’amortir sa chute après un saut  »  […]

Choisir ses chaussures ..conseils pour…

Parmi les problèmes que rencontrent les cyclistes  » choisir ses chaussures  » est probablement le plus compliqué  car souvent mal expliqué… Ce que l’on entend le plus lorsqu’on questionne les cyclistes: – « on m’a dit que je devais prendre une pointure de plus » – « sidi ça taille petit il faut une pointure de plus » -« j’ai choisi cette marque parce qu’elles me plaisent » – » pour la couleur » Dans les faits, depuis 1995 je vois des cyclistes et une grande majorité  n’a pas su acheter ses chaussures et les  vendeurs chez les vélocistes n’ont pas su vendre les chaussures. Dans ce cas les vendeurs ont peut être simplement vendu ce qu’ils avaient. Pour choisir une chaussure il faut tenir compte de plusieurs paramètres : – quelle pratique ? – quel pied ? – quelle puissance ? – quelles pathologies ? Quelle  » pratique  » ? On va considérer que chaque pratique cycliste  a des objectifs différents : – le cyclotouriste ou cyclocampeur va  se déplacer  à vitesse « réduite  » car son objectif est plus « le tourisme  »  que la vitesse ; donc  les efforts sur les pédales seront  » faibles  » mais de plus le cycliste voudra marcher  lors de ses arrêts fréquents . -le cyclosportif va lui , rechercher la performance  mais encore faut-il   ajouter d’autres paramètres comme la distance des épreuves ou la durée ( Paris Brest paris ) -le coureur fera des épreuves  de courte durée  mais intenses  ou le rendement sera important – le CLM sera à l’opposé du cyclotourisme puisque la durée sera importante et donc point  de divagation et d’arrêt pour contempler le paysage . Ce qui va différencier ces  pratiques ce sera la force avec laquelle le pied va appuyer sur les pédales  et la durée. Pour faire 100km à 30 km/h de moyenne pour un cycliste de 70 kg sur une route plate il faudra que chaque pied appuie   avec (somme des forces cumulées) 75 tonnes sur chaque pédale ….ce n’est pas anodin sur 100 km et que dire sur une saison de 15000 km . Vous l’aurez compris  suivant sa pratique on devra […]

Hydratation, ..quelques rappels.

Pourquoi boire pendant l’effort ? Avant et après ? Notre corps est composé d’environ 60% d’eau. Lors des différents mouvements de la vie courante et pendant la pratique sportive le corps monte en température et la transpiration est mise en œuvre pour  le refroidir , tout comme pour le moteur de votre voiture . Dans la journée le corps perd environ 2,5 litres d’eau par la transpiration mais aussi les selles , l’urine et la respiration. La déshydratation même légère   est le facteur responsable de la contre-performance, mais aussi lune cause de blessures telles que les tendinites Si l’hydratation baisse de 1% les capacités physiques baissent de 10% ..c’est déjà important mais pas critique, cependant le cerveau sera moins  » efficace  » avec parfois un temps de  » réponse  » un peu plus long et donc un manque de lucidité expliquant des chutes en descente . Une perte de 2% de son poids en eau entraine une perte de 20% des capacités physiques et ainsi de suite ce qui fait qu’un sportif de 70 kilos qui perd 2Kg perd 30 % de ses capacités physiques et entre dans une zone dangereuse. Personne n’est épargné , même en dehors d’activités sportive , les personnes âgées et les nourrissons sont particulièrement à surveiller .. Pour savoir si l’hydratation est suffisante il suffit de regarder son urine : elle doit être claire et non pas foncée . Comment et quand s’hydrater ? Il faut tout au long de la journée par petites gorgées et ne pas attendre la sensation de soif même pour les sédentaires. La consommation journalière devant être de minimum 1.5litre sachant que les repas, les fruits et légumes apportent aussi leur part d’eau. Pour les sportifs il faut ajouter 500 ml par heure d’effort. Pour des efforts de moins d’une heure l’eau plate suffit mais au-delà il est conseillé de boire une boisson de l’effort contenant des sels minéraux, des vitamines, des glucides. Évitez les boissons gazeuses en trop grandes quantités mais buvez souvent et peu à la fois. La nuit pensez à disposer aussi d’un litre d’eau à portée […]

News lues sur les revues cyclistes …

Bonjour à tous , Après huit jours de congés  je me plonge dans la lecture des revues cyclistes et je vous livre donc quelques réflexions: – CAYO DISC de FOCUS : pour ce cadre avec freins à disque je note  que la technique utilisée en VTT est de mise avec l’axe de gros diamètre traversant  et une rainure pour le montage de la roue. Cela limite l’utilisation au CLM ou au cyclotourisme  mais surement pas  à la course en peloton. – SAV Canyon  et mésaventures des clients  lu page 31 de TOP VELO N°209 . A méditer et à comparer au SAV des petits artisans Français – Les selles Ergonomiques ( TOP VELO 209 ) . Mon expérience m’a montré  que  laisser un vide  au milieu d’une selle déportait les problèmes et de compression du périnée on passait à échauffements.( moins de surface de contact pour autant de poids = pression supérieure ). Le solution vient   avant tout de  faire un bon réglage de la selle en HS- RBS- et inclinaison mais pas que ..car même avec une selle bien réglée si les cales sont sur-engagées il y a aura  compression du périnée. Vouloir traiter un problème sans  voir l’ensemble n’est pas la bonne solution. Enfin , il faut se souvenir que  la creux de selle donné l’est pour une selle « à l’horizontale  »  alors que dans les faits cette selle  , pour peu qu’elle soit creusée ,  devras être légèrement inclinée vers le bas ( pour le bec)  et son creux de selle avancera … En 1972 on roulait avec des pédales à cale pied  sans jeu et on ne parlait pas de  tendinite. En 1972 on roulait avec des selles unicanitor de cinelli et on ne parlait pas de compression du périnée mais  en regardant bien ces selles étaient  avec un bec arrondi tout comme le reste de la selle ce qui permettait  une  » rotation  » du bassin sans risque pour ceux qui avaient une légère différence de longueur des membres. Aujourd’hui avec des selles  » plates  » cette  » possibilités  » n’existe plus ….. Lu sur […]

Pieds vs Chaussures

Lors de l’Etude Posturale  nous sommes  régulièrement confrontés à des  sujets ayant des  membres de longueur différente  ( Fémur/Tibia/Méta ) .. Le problème est  amplifié lorsque le cycliste a un coup de pied fort et un pied large . Les réglages sont ainsi délicats et  si pour un écart  fe longueur de méta faible ( < 6mm ) on peut faire un réglage d’engagement identique  lorsque cet écart est important ( > 10 mm) cette solution ne fonctionne plus. Il convient donc de faire un réglage différencié . Mais c’est pas fini ..il faut aussi penser à l’écartement des pieds et dans ce domaine il faut se rendre à l’évidence  les chaussures ont des  positions de trous de fixation  différentes. Tellement différente que le même cycliste a les chaussures qui touchent  aux manivelles avec des  chaussures Northwave  et ce n’est pas le cas avec des Mavic . Lire la suite  

Le SAEP Mecacote ( suivi aprés étude posturale )

Depuis quelques années nous imposons un Suivi Après Étude Posturale . SAEP Nous  imposons ce suivi  pour nous assurer que pendant une saison complète , le cycliste sera  bien positionné sur son vélo et qu’il  optimisera son rendement. Le cycliste doit donc nous faire part de toutes ses remarques    au minimum une fois par mois  et ce pendant une année complète . Ainsi  nous pouvons valider la position définie   sur tous les terrains et  suivant toutes les conditions physiques connues par le cycliste. Ce suivi peut être prolongé par le cycliste moyennant une cotisation de 80 euros pour une année ( 2014/2015 )  Cela permet   de recalculer gratuitement la position  après un changement de matériel ou d’équipement. Ces nouveaux réglages  sont souvent négligés par les cyclistes  qui,  plus tard reviennent nous voir, alors que les pathologies  sont présentes. Loic Herbreteau est l’exemple du cycliste consciencieux qui veut se donner les moyens de ses ambitions et sa victoire à l’ETAPE DU TOUR 2014 vient  en cela confirmer du bienfait de ces petits ajustements  nécessaires. Le lieu de rendez vous pour le SAEP est  notre forum  sur lequel vous pouvez aussi nous questionner pour tout ce qui touche à la pratique cycliste… N’hésitez pas à venir  discuter vélo avec nos et nos partenaires professionnels du cycle .

Victoire du dossard 718 à l’Etape du Tour 2014

L’édition de l’Etape du Tour  2014 aura vu la victoire  du dossard 718. Le dossard 718 c’est celui de Loic Herbreteau qui a  parcouru la distance en 4H47’29 » . Information  et resultats Lorsqu’il est venu  nous voir pour  vérifier les réglages de sa nouvelle monture  avant l’épreuve, Loic , que nous avions  positionné il y a quelques années , était  particulièrement motivé et en forme A chaque changement de matériel ou d’équipement , Loic passe pour que l’on ajuste sa position Ce soucis du détail lui a permis ces dernières années de  finir deux fois quatrième et de gagner l’Etape Du Tour . Nous sommes  fiers de ces résultats  ainsi que de ceux de tous les cyclistes que nous positionnons .

La vraie valeur des produits ….

Après une réflexion sur l’avenir des vélocistes ..je me  pose une question sur la vraie valeur des matériels dans le vélo. Il y a quelques jours j’ai vu un cycliste  qui m’a avoué avoir acheté son « Pinarello » directement en Chine et qu’il l’avait payé 420 euros franco? Qu’en est il de la vraie valeur des choses ? Ce cadre était authentique , un vrais de vrais ….et comment peut on savoir si ce » Pinarello « était moins bien que le  vrais ?  Tout au plus peut on  imaginer que ce ne sont pas les mêmes  fibres , les mêmes dispositions pour les couches ? Impossible de savoir  … Au moins avec un cadre titane sur mesure  peut on être sur  que ce dernier sera unique sur le marché , unique par sa géométrie adaptée au cycliste  et pars ses équipements et qu’en final le cycliste en aura vraiment pour son argent. Entre un « Pinarello »  a 420 euros ou 3800 euros quelle véritable différence ? Finalement , le monde du vélo est il raisonnable ? Avec des écarts de prix  d’environ 10 fois  comment encore acheter un vélo carbone a 8000 euros …? J’espère me tromper mais certaines dérives  vont nuire au marché  , aux vélocistes qui vont  » souffrir  » , et en final aux cyclistes qui devront s’équiper pour faire leur entretien eux même …..

l’Avenir des vélocistes …

Aujourd’hui , force est de constater que les sites de vente sur Internet sont de plus en plus nombreux et  que certains atteignent  des tailles importantes. Force est de constater que  ( expérience vécue ) pour l’artisan qui veut commander chez son distributeur national  les stocks sont de plus en plus faibles : – pour commander un groupe ultégra 11V  j’ai du passer par Shimano France ( 2 accessoires ). – Chain Réaction (  là ayant commandé un groupe complet  le pédalier avait été modifié  sans mon accord)  refus , annulation commande, et re-commande  au détail  mais  je n’ai pu avoir les équipements que je voulais  . -commande du solde chez Rose  . Bilan 4 heures pour avoir un groupe complet plus une cassette et une chaine en plus . Les vélocistes  achètent le stock des marques  qui ne veulent plus fabriquer et stocker pour leur réseau. L’avenir parait sombre avec  les sites Internet qui vont   porter un coup fatal aux vélocistes et des vélocistes qui vont  faire grise mine en montant et réparant des matériels qu’ils n’auront pas vendus . Je pense que dans quelques années , les vélocistes ne seront plus que les monteurs/ livreurs/dépanneurs des  sites de vente sur Internet .( ne serait ce que pour respecter le décret 95-937 qui impose que prêter , louer ou vendre un vélo c’est le remettre au client  » monté et réglé suivant les règles de l’art  » , ce que les sites internet ne peuvent pas faire en totalité ). Il n’en demeure pas moins que les 15 années à venir vont voir un changement dans la distribution des vélos  et qu’il restera quelques  » irréductibles  » qui proposeront des vélos sur mesure  toujours à vos cotes , avec vos choix d’équipements avec des délais de 2 mois ..ce seront les artisans Français  que ce soit pour les cadres ou les roues …

Les Cadres Mecacote

Mecacote , en plus de l’Etude Posturale , conçois les géométries de cadres  sur mesure ou de série pour certaines marques . Mecacote a  fait le choix de ne proposer que des cadres en Titane tellement  » l’investissement est rentable  »  sur 20 ans . En effet le titane est le meilleur matériaux pour la réalisation de cadres de vélo tant il filtre les micro-vibrations issues de la route. Ainsi  moins de fatigue pour le cycliste . La fatigue que vous auriez avec un cadre en carbone de même géométrie , vous ne la ressentirez ( à effort identique ) qu’après 30% de kilomètres en plus . Le cadre sur mesure  est la solution ultime pour  plus de 40% de cyclistes La géométrie et le comportement peut être « typé  » en fonction de chaque cycliste. Le diamètre des tubes et  le formage de ces derniers permettant d’optimiser le comportement. Les  bases et haubans peuvent être cintrés pour  dégager les talons et  » typer « le comportement de l’AR. La longueur de la douille, le diamètre des roulements, la zone de soudure permettent d’adapter le vélo à la pratique cycliste ou au handicap.

Rigidite des cadres …

Les différents constructeurs de cadres et vélos en carbone  annoncent  régulièrement plus de rigidité  et plus de confort ! Nous avions , il y a quelques années réalisé un tableau  pour rapprocher la rigidité d’un cadre ( suivant tableau de flexion sous charge  de la revue LE CYCLE )  à la puissance du cycliste. Nous lisons maintenant :  » Les nouveautés 2015 Lapierre : Innovation appelée shock absorber technology  : une bague élastomère absorbe les vibrations entre le tube de selle et le tube supérieur. Cette zone de jonction n’influe pas sur la rigidité . cela permet d’apporter de la souplesse au tube de selle sans contrarier la performance. L’élastomère subit une déformation maximale de 3mm , en revanche au niveau de la tige de selle nous enregistrons une déformation de 30mm, plutôt du haut vers le bas  » ( 1 ) . Pourquoi ne pas  faire simplement un vélo confortable car la rigidité n’apporte que si le cycliste est capable sur la durée de son épreuve de mettre le cadre dans sa plage de réactivité . Ce n’est pas parce que le sauteur à la perche va prendre la perche de Lavilleni qu’il battra le record du monde , pourtant elle est particulièrement rigide .. Dans le cas Lapierre qu’en sera-t-il vraiment du comportement de la tige de selle  ? Si la tige bouge sur une hauteur de 3 cm de haut en bas  il faudra faire attention aux pathologies des genoux . Pourquoi faire des parties rigides pour ensuite , contrairement aux  publicités  qui présentent les vélos rigides comme confortables, pourquoi  mettre des plots anti-vibrations  pour dissiper les vibrations issues du cadre qui  » usent le cycliste « . Quelle est la logique ? Les bases AR aplaties  façon lame de couteau se généralisent pour apporter de la flexion. A mon avis , l’argument ets plus commercial que technique car il faut prendre l’ensemble du triangle AR et en flexion vertivale il ne bouge pas …. Toujours à la recherche  de souplesse les tiges de selle s’affinent.Le diamètre de 25.4  de la tige de selle du Synapse est certainement […]

Les chaussures de vélo

Je suis un bloc de texte, cliquez sur le bouton \"éditer\" pour me modifier. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo. Je suis un bloc de texte, cliquez sur le bouton \"éditer\" pour me modifier. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

Des tailles en S, Xs , M ,L ,Xl..en cyclisme ..pourquoi ?

Aussi surprenant que cela paraisse les constructeurs  dans le domaine du cycle ont choisi  de ne pas respecter les tailles en mm au profit de valeurs telles que S ou M ou L. L’appât du gain  étant leur seule motivation En effet en dehors de quelques marques telles que COLNAGO ou ATELIER TITANE  qui respectent les cyclistes en proposant entre 9 et 16 tailles en cm pour les vélos de séries  beaucoup d’autres marques proposent entre 4 et 6 tailles  en slooping prétendant que chacun peut trouver sa position  sur les cadres. Trouver la position peut être et encore ..mais qu’en est il de l’équilibre sur le vélo et du comportement sur la route …vélo inconfortable , instable ou qui se met à vibrer dans les descentes… Qu’en est il des casques avec uniquement 3 ou 4 tailles   qui englobent  des tours de tête avec plusieurs centimètres d’écart ? Qu’en serait il en cas de choc? Es ce que les essais  de résistance sont faits  dans toutes les situations  avec un casque prévu pour du 60 mais sur une tête de 57 cm de circonférence ? Pour les chaussures , point capital pour les cyclistes  puisque 80% des cyclistes que je vois en Etude Posturale ont des problèmes  liés à ce couple pied / chaussure  par ou passe toute la puissance qui permet d’avancer..aucune information pour faciliter le choix : – type de pied oublié – longueurs maxi et mini du pied oublié- largeur maxi et mini des pieds – position pour le reglage de l’engagement des cales oublié. Plusieurs marques rencontrées au mondial  prétendent faire mais en fait ne font que du commercial  et trés peu de technique ..Les marques devraient pouvoir communiquer sur les aspects dimensionnels avant de parler de la hauteur  sur axe ou de l’épaisseur de la semelle ou de la couleur de la languette. Les semelles internes  sont  souvent de piètre qualité  et là se pose la question sur le coté commercial et CA des marques : il y a souvent un écart important entre les promesses et les actes avec des chaussures  plus fines  […]

Freins à disques sur vélos de route

Dans le domaine du cyclisme, le marketing fait croire aux cyclistes que si l’entreprise ne propose rien de nouveau elle n’évolue pas! Ainsi vois t on  fleurir des freins à disques sur les vélos de route ! Autant  sur les VTT cela semble nécessaire et ne présente   pas de risque au regard de la résistance des fourches et des roues autant sur les vélos de route cela ne semble pas   étre justifié. Certains  diront que le freinage est plus important , et que le risque de voir un boyau se décoller n’existe pas  et c’est vrais ; cependant quid de la résistance de la fourche , quid de la résistance de la jante , quid du poids supplémentaire  pour le moyeux, quid du dépannage pour les coureurs  sur les épreuves  UCI ? Bref , pour monter un frein a disque sur une fourche il est nécessaire qu’elle soit   suffisamment résistantes et je ne doute pas que certaines casseront  avec les risques  de chute pour les cyclistes. Les freins actuels avec de bons patins  apportent suffisamment de sécurité  pour peu que l’on sache freiner et descendre …. Au lieu de vouloir sortir des nouveautés  avec ces freins pour les vélos de route les constructeurs devraient  déjà intéresser à la conception des cadres   d’une manière plus mécanique : – boitier centré sur des filetages – boitier BB30 emmanché en force – moyeux de roues avec des roulements rigides N’entends t on pas dire :  » il faut que les roulements se fassent  »  cela veut simplement dire que l’alignement des roulements est mauvais et que le roulement s’use pour pouvoir tourner librement  .. lorsque les roulements seront  » faits  » ils seront  » morts  » . Là il ne s’agit pas de progrès mais simplement de  mécanique . Dans ce domaine les progrès sont  à faire .. Pour les lecteurs  de revues cyclistes  les vélos présentés sont dits  » plus rigides et plus confortables  »  mais on lit aussi que certaines marques  mettent maintenant des tiges de selle de diamètre 25.4 sur le synapse   et on entends parler de  liaison avec  élastomère  […]

La semelle  » podocycle  » pour le cyclisme

Les semelles Podocycles sont nées suite à une réflexion au sujet du couple pied/chaussures. En effet , si l’on cumule la sommes des forces appliquées sur les pédales   par un cycliste parcourant 100 km de plat à 30 km/h de moyenne nous arrivons a 75 tonnes sur chaque pédale. Lorsqu’on regarde les semelles    » standard  » dans les chaussures on peut  assez facilement- comprendre que de très nombreuses semelles ne sont pas adaptées pour subir des contraintes   et qu’elles ne serviront pas à grand chose dans le soutient ou le maintient du pied. Ainsi nous avons contacté la société Podofrance qui  fabrique depuis  les semelles Podocycle suivant nos recommandations. Ce semelles sont  disponibles dans les tailles suivantes : 36/37    Long    235          Largeur  83   pour un pied de 235 à 230 38/39    Long     250        Largeur  90   pour un pied de 250 à 245 40/41    Long      260        Largeur 92    pour un pied de 260 à 255 42/43     Long      275        Largeur 96    pour un pied de 275 à 269 44/45      Long     290        Largeur 100   pour un pied de  290à 284 46/47       Long    305        Largeur 102    pour un pied de 305 à 289 Pour découper la semelle il faut utiliser la semelle d’origine  et se positionner  bien au niveau du talon pour ensuite couper la sur longueur au bout de la semelle. Ces semelles disposent d’un appui sou l’arche métatarsienne qui peut être  » toilé  » pour modifier l’angle d’appui du pied. Le bouton métatarsien a pour vocation d’écarter les doigts de pied pour  favoriser le retour veineux. La voute plantaire est importante et ferme pour  favoriser le retour veineux. Enfin le talon est maintenu. Ce semelles ont pour vocation de remplacer avantageusement les semelles d’origine pour peu que la longueur des chaussures n’est pas plus importante que la longueur du pied + 8 à 10mm. Dans les autres cas elle ne donneront pas satisfaction et il faudra passer par  nos podologues pour réaliser des semelles sur mesures adaptées à la pratique du vélo.

Page suivante »